Vous en avez marre de votre travail, car il ne rentabilise pas assez et va à l’encontre de tout ce qui vous passionne ou vous n’arrivez toujours pas à décrocher un emploi après plusieurs années d’études ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à pouvoir vous retrouver à ce carrefour de votre vie et à vous demander comment faire pour gagner votre vie. Les gens qui côtoient cette situation ont souvent tendance à se tourner vers le freelance sans savoir que cette profession comporte des erreurs qu’il faut absolument éviter lorsqu’on veut s’y lancer.

Vous vous dites certainement d’abord que vous avez un moyen d’avoir de la connexion internet et un PC. Ensuite que vous êtes spécialisé dans un domaine digital et vous avez le désir ultime de gagner votre vie. Bingo ! Vous avez toutes les cartes en main pour vous lancer dans le freelance. Cependant, savez-vous qu’il y a des erreurs à ne pas faire lorsqu’on se lance dans ce travail ? Non ? C’est le moment de vous informer au risque de vous mordre les doigts au bout de quelques semaines. Voici donc pour vous 7 erreurs à ne jamais commettre lorsqu’on se lance dans le freelance.

1- Ne pas avoir des économies de côté

Pièces de monnaie et caisse


La première erreur que la majorité des gens font lorsqu’ils veulent se lancer dans le freelance est d’ignorer les enjeux de ce travail. Travailler depuis le lieu de son choix, à son rythme, et gagner de l’argent est peut-être une activité moins fastidieuse, voire même le rêve de toute personne qui veut facilement et rapidement gagner sa vie tout en ayant du temps pour lui. Cependant, la grande question est comment vous arrivez à vous débrouiller financièrement les premiers jours où vous passez le temps à faire des tests sur différentes plateformes ?

Avez-vous une idée de la date exacte où vous décrocherez enfin votre premier contrat ? Êtes-vous certains que vos clients vous payeront et surtout s’ils vous payeront à temps ? Êtes-vous sûr que vous aurez des contrats réguliers ou des rentrées d’argent fréquentes ? Autant de questions qu’il est important que vous vous posiez lorsque vous voulez vous lancer dans cette aventure. Il est bien beau de prendre la décision de faire du freelance, mais assurez-vous de prendre des précautions avant de commencer cette activité. Avoir des économies de côté vous permettra de traverser les moments de galère et vous permet d’être plus serein lorsque l’argent pour lequel vous travaillez ne sera pas tout de suite disponible. Pensez-y !

2- Se prendre pour un superhéros et ne pas demander de l’aide

Athlete en haut de super heros jpg

La seconde erreur à éviter absolument lorsqu’on se lance dans le freelance que l’on soit créateur de contenu, graphiste, illustrateur, la communication, le consulting, etc. est de se prendre pour un superhéros. Inutile de vous dire que de nombreuses personnes avant vous sont déjà dans ce domaine d’activités dans lequel vous vous lancez et qu’ils sont plus expérimentés dans la profession. Mettez donc votre orgueil de côté et n’hésitez pas à demander de l’aide ! Vous pouvez essayer de contacter des « freelancers » de votre branche qui gagnent déjà assez d’argent avec leur travail et demandez-leur des conseils.

Que vous le vouliez ou non, la recherche de clients peut également s’avérer ardue lorsqu’on se lance pour la première fois dans cette jungle qu’est internet. Vous pouvez facilement vous faire arnaquer par certaines plateformes qui prendront le fruit de vos efforts et qui ne vous payeront jamais. Aussi, vous pourrez faire des erreurs monumentales qui feront qu’un gros requin (client) refuse de revenir vers vous. Prenez donc le temps de vous renseigner sur le sujet avant de commencer à travailler pour le web. Et si vous pensez avoir besoin de plus de compétences avant de vous lancer dans un certain domaine d’activités, n’hésitez pas à vous former pour acquérir plus de connaissances. Par exemple, Sewema organise dans quelques jours une formation pour toute personne voulant se spécialiser dans le développement web pour créer des sites. Vous pouvez encore rapidement vous inscrire pour cette formation grâce à ce lien. Toutefois, pour vous permettre de vous inscrire sur des plateformes fiables, je vous recommande des sites comme Upwork, Freelancer, Malt, Codeur, Creads, FreelanceRepublik, Behance, etc.


3- Ne pas prévoir un contrat et naviguer à vue

Naviguer à vue

Avant de vous parler de la 3èmeerreur que vous devez absolument éviter lorsque vous vous lancez dans le freelance, je voudrais attirer votre attention sur un détail très important. Travailler pour le web, c’est un peu comme travailler dans la réalité. Lorsque vous décrochez un bon job, le premier réflexe que vous avez quand on vous demande de commencer le travail est de demander un contrat à signer. Eh bien, c’est pareil pour les différents domaines d’activités du numérique. ATTENTION ! Toutes les plateformes ne signent pas forcément de contrat et cela ne voudra pas dire que celles qui ne le font pas sont moins crédibles.

Ce que je vous recommanderais est de bien vous renseigner sur la question avant de vous lancer, d’où l’importance de prendre des conseils chez des personnes plus expérimentées que vous. Cependant, vous pouvez être plus prévoyant ! Pour que tout se passe bien avec votre client et que vous soyez payé en temps et en heure, vous pouvez prévoir des contrats types. Ne vous inquiétez surtout pas, vous pouvez télécharger une panoplie de templates de ce document sur internet. Cette démarche vous fera non seulement gagner du temps, mais vous éviterez aussi les mauvaises surprises. N’oubliez surtout pas de les reprendre afin de créer votre propre modèle. Cela vous prendra peut-être un peu de temps, mais après vous êtes sûrs d’être parés à toute éventualité.

4- Ne pas avoir d’objectifs et une gestion organisée

Organisation

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans le freelance ? Pour avoir du temps pour vous tout en gagnant de l’argent ? Pour développer vos compétences tout en essayant de gagner votre vie ? Une fois que vous avez répondu à cette question cruciale, c’est le moment de définir vos objectifs pour éviter de répéter certaines erreurs que font souvent vos devanciers. Vous n’êtes pas sans savoir que pour tout travail, il faut avoir des objectifs clairs et précis pour atteindre plus rapidement le but qu’on s’est fixé ! Dire « Je veux pouvoir gagner 200 000 FCFA par mois grâce au freelance » n’est malheureusement pas suffisant pour atteindre votre but.

Il faut pouvoir se fixer des objectifs succincts : Si vous voulez gagner cet argent, que pouvez-vous mettre en place pour réussir tout en gardant du temps pour vous ? Comment allez-vous réussir à atteindre vos objectifs financiers ? Quelle stratégie mettez-vous en place pour faire de la prospection ? Comment allez-vous aller chercher vos premiers clients ? Quelles seraient les formations qui vous permettront d’approfondir vos compétences ? etc. Il est indispensable que vous notiez quelque part le plan d’attaque que vous mettrez en place pour réussir. Cela vous permet de mieux planifier votre temps et d’avoir une vue d’ensemble de ce qui vous attend. N’hésitez surtout pas aller dans les détails par exemple : « Je veux prospecter 20 clients cette semaine » sans oublier de définir les canaux que vous utiliserez pour réaliser cette tâche.

Toutefois, n’oubliez pas de bien organiser votre temps pour rester toujours en règle avec vos clients. Il n’y a rien de plus énervant pour un client d’avoir un « freelancer » qui ne respecte pas ses deadlines. Évitez de faire partie de cette grande marée si vous voulez percer dans le métier. Plus vous faites une bonne organisation de votre temps, mieux vous gérez avec brio vos contrats et vous avez du temps pour vous-même. N’oubliez pas que vous avez le droit de dire NON ! quand vous n’êtes pas disponible pour accomplir une tâche ou prendre un contrat. Cela évite des frustrations aux clients quand ils n’ont pas leur travail à temps et cela vous évite aussi de perdre des prospects.

5- Ne pas délaisser sa communication

Megaphone

Ce que vous devez savoir est que ce n’est pas parce que vous avez quelques contrats réguliers que cela peut vouloir dire que le client ne vous lâchera pas du jour au lendemain ! Dans ce domaine, on n’est jamais trop sûr, car le site web de votre client peut « bugger » ou il n’aura plus assez d’argent pour vous payer, etc. Ne manquez donc jamais d’être sur vos gardes si vous voulez réussir dans le freelance. L’autre chose importante est que vous pouvez avoir vos contrats chez une entreprise physique qui n’est pas forcément virtuelle. Vous pouvez donc travailler pour une société que vous connaissez bien et qui peut même être dans votre pays tout en étant chez vous. Tout ce qui importe au client est que les tâches soient bien faites dans le temps imparti.

N’hésitez donc pas à envoyer votre CV aux diverses entreprises à être fréquent sur les réseaux sociaux, ou à vous inscrire sur différentes plateformes. N’oubliez pas aussi d’assister à des afterworks ou séminaires, car cet exercice peut s’avérer fructueux pour l’acquisition de nouveaux projets/contacts. Tous les moyens sont bons pour vous faire connaître ! Dès que vous êtes déjà établi, ne vous reposez pas sur vos lauriers. Mais même là, on n’est jamais sûr. Alors, soyez sur vos gardes !

6- Faire un mauvais choix de son lieu de travail

Bureau

La 6èmeerreur à éviter absolument si vous voulez vous lancer dans le freelance est de mal choisir son lieu de travail. Tenez, par exemple si vous êtes en phase de passer à une reconversion professionnelle, vous allez tout sauf choisir un endroit qui vous rappelle votre ancien boulot, car vous ne serez pas à votre aise et vous aurez du mal à vous concentrer pour travailler ! Ainsi, vous avez le choix entre plusieurs options : travailler chez vous, dans un bureau privé, dans un espace de coworking, en bibliothèque, au cybercafé, etc. Première chose à savoir concernant ces différents lieux de travail : Rester chez vous vous fera faire des économies si vous avez une bonne connexion internet et vous évitera les temps ainsi que les coûts de trajet, mais vous risquez de vous sentir isolé.

Deuxième chose : Le coworking (un exemple) recréera une ambiance de bureau, mais vous devez être sûr d’abord d’avoir des moyens pour ça d’où l’intérêt de faire des économies. Et troisièmement : Un cybercafé vous permettra de voir du monde, mais faites surtout attention au bruit. N’oubliez pas que vous devez vous concentrer pour travailler. Considérez donc toutes ces options, faites des essais, choisissez celle qui vous arrange le plus.

7- Vouloir tout faire et fixer un tarif trop bas

Finance en baisse

Parmi les erreurs classiques qu’on fait lorsqu’on se lance dans le freelance figure le fait d’accepter n’importe quelle mission, à n’importe quel prix. Quand on débute dans ce domaine sans avoir bien défini les contours de son activité, il est très facile de se disperser. Alors, ce que vous pouvez faire pour choisir les contrats qui vous seront rentables est de choisir des missions qui ont rapport avec ce qui vous passionne. Vous ne pouvez pas être expert sur tout ce que vous proposez, ce qui bien évidemment peut se ressentir dans vos rendus finaux. Pensez donc à votre proposition de valeur. Que pouvez-vous offrir au client qu’il n’a déjà ? Quand vous avez trouvé votre branche, évitez ensuite de fixer des prix trop bas.

Généralement, lorsque les gens démarrent une activité de freelance, ils visent le gros lot et finissent par échouer lamentablement. Il est plutôt recommandé de débuter par des projets abordables, pour éviter d’être sous l’eau dès le départ. Ne soyez pas trop gourmand ! Il suffit d’un manque d’expérience sur un projet trop ambitieux pour engendrer des erreurs qui pourraient laisser une mauvaise première impression de vous. Même s’il vous difficile de mesurer l’ampleur du travail, ou encore d’estimer le temps que vous pourriez consacrer à un projet, vous pouvez essayer de vous former avec des petits contrats d’abord pour établir de premiers succès avant de prendre confiance pour passer à des projets plus ambitieux.

Par ailleurs, sachez qu’en proposant un tarif trop bas, vous pouvez dégager une image négative de vous : celle d’un freelance bon marché et peu soucieux de la qualité du travail fini. Cependant, ne fixez pas non plus un grand tarif qui pourra faire fuir le client. En bref, essayez de juste-milieu. Fixez le tarif sans vous discréditer vous et votre travail.

Nous voilà à la fin de ce long parcours qui nous a permis d’éviter les erreurs qui vous feront échouer dans le freelance. J’espère que ces recommandations vous ont été utiles et que vous en tiendrez compte pour vous lancer dans ce domaine d’activité. Toutefois, n’oubliez pas de prendre des pauses ou des congés lorsque vous êtes à bout de force. Ne vous tuez pas surtout à la tâche, car lorsque vous lâcherez prise, personne ne pourra gérer vos contrats pour vous. Essayez donc de vous ménager ! Pour finir, n’hésitez pas à partager avec nous vos différentes expériences dans ce nouvel univers.